skip to Main Content

energieLa loi de finances 2015 rétablit le crédit d’impôt pour les travaux participant à l’économie d’énergie au sein des habitations principales sans condition de « bouquet ».

Le casse-tête du bouquet (c’est à dire la réalisation simultanée de travaux de nature différente comme la pose d’une chaudière à condensation, la réfection des « parois opaques » ou vitrées, une pompe à chaleur …) semble donc bel et bien terminé !

Le crédit s’élève à 30 % des travaux et n’est accordé que pour les travaux réalisés par un professionnel détenant le signe de qualité « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE).

A ce titre, une liste des professionnels RGE est consultable sur ce site.

Si vous êtes un professionnel du bâtiment, vous trouverez sur le site du gouvernement l’ensemble des démarches à suivre ainsi que les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier du label « RGE ».

Nous soulignons qu’il est indispensable que le signe de qualité « RGE » figure sur la facture délivrée par le professionnel pour que les travaux puissent faire l’objet du crédit d’impôt.

Source: Loi de finances 2015

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter l’un de nos deux sites sur Montpellier.

Et si l’article vous a plu, soyez sympa, partagez le !